Souvent en restauration, le contrôle fiscal repose sur une méthode appelé « méthode des vins ou des café »

Ex :

Votre ticket moyen repas est de 35 €.

Vous vendez  pour chaque repas une moyenne d’une ½ bouteille de vin.

La comptabilité matière révèle un écart entre achats et vente de 500 bouteilles de vin.

Des lors, le contrôleur va extrapoler ces écart sur le nombre de repas servis.

500 bouteilles = 1 000 ½ bouteille

Conclusion

Puisqu’ ‘il y’a un écart de 1 000 ½ bouteilles, et que chaque repas est servi avec une ½ bouteille, en moyenne, il y’aurait donc en théorie 1 000 repas non tipés/dissimulés soit  1 000 repas X 30 € =  30 000 € de dissimulation de CA.

La même méthode peut être appliquée pour les cafés.

Cette méthode parfaitement admise dans son principe en jurisprudence est souvent appliquée car les alcools et cafés contrairement à la nourriture ne sont pas périssables et donc aisément contrôlables puisque tout alcool ou café acheté doit être revendu.